samedi, juillet 01, 2017

La patte manquante

"Un petit chien boitait tantôt sur un trottoir du boulevard Saint-Germain. Il lui manquait une patte arrière et c'était grande pitié de le voir sautiller derrière ses maîtres. Il avançait courageusement. Soudain, un groupe de gens s'arrête et regarde le chien. Ils sont trois ou quatre à rigoler affreusement. Ils pointent la bête du doigt, ils se moquent, prennent des photos. Je les aurais jetés."
            Sylvain Tesson

Il nous manque à tous une patte, mais pas toujours la même. Pour les uns visible, pour les autres non, c'est mieux car pas vu pas moqué. Une consultation médicale est un catalogue de manques: trop gros, trop maigres, trop lents, trop agités, du gras où il ne faut pas, du tordu dans la colonne, du tordu dans la tête, trop de sommeil, trop peu de sommeil, des plis dans la peau, des taches dans la figure, de l'eau dans les jambes, de l'eau dans les poumons, toujours soif, pas assez soif, toujours faim, jamais faim. On traîne tous la peur de devenir un jour le petit chien moqué du boulevard Saint Germain. 
 

Lu dans :
Sylvain Tesson. Une très légère oscillation. Equateurs. 2017. 232 pages. Extrait p.106

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home