mardi, juillet 11, 2017

Belzec

"  Maman, pourtant j'étais sage !
                    Noir ! Noir ! "
                               Paroles d'un enfant enfermé dans la chambre à gaz de Belzec en 1942, selon le témoignage de Rudolf Reder, seul prisonnier survivant.

Il m'arrive d'imaginer ce que deviendront ces gosses de partout examinés en consultation. Ce soir j'essaie de deviner à qui aurait pu ressembler cet enfant gazé en 1942, mort étonné.


       
Lu dans:
Rudolf Reder. "Belzec ". 1946.​ Repris par Jerzy Ficowski Déchiffrer les cendres, poèmes, traduits du polonais par Jacques Burko, Postface Anne Kamienska, suivi de Photographies des lieux, par Marc Sagnol. Éditions Est Ouest internationales, 2005.

0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home