lundi, mai 29, 2017

Amazing Grace

"Et de ma voix s'élève
ce chant qui m'a apaisé.
Perdu     je me suis retrouvé un chemin
aveuglé     j'ai pu revoir la lumière
     par les yeux du cœur,
apeuré     j'ai vaincu ma peur.
Et pour mille ans     toi et moi
inépuisables comme les rayons du soleil
remercierons notre Dieu."
    Amazing Grace

Soudain s'élève dans le chœur de l'église, ce samedi, après le traditionnel échange d'alliances des époux, le mythique Amazing Grace, l'hymne aux 1100 enregistrements, parmi les plus populaires du répertoire américain. Aux notes pures se superpose soudain dans ma mémoire une image, encore récente et déjà éternelle. Alors qu’il prononçait l’éloge funèbre du pasteur noir Clementa Pinckney, tué avec huit autres paroissiens noirs le 17 juin 2015 à Charleston, le président Obama a entonné les mêmes paroles a capella, partageant une émotion rare avec l'assemblée. Associer les mots appropriés aux circonstances n'est pas donné à tout le monde.



0 Comments:

Enregistrer un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home